Menu Fermer

Horloges astronomiques de Beauvais

La cathédrale Saint-Pierre de Beauvais accueille deux horloges astronomiques : l’horloge du Chanoine Musique et l’horloge d’Auguste Vérité. Mais, savez-vous ce que c’est ? C’est tout simplement une horloge donnant au moins une information d’astronomie. La plupart du temps, ce sont les phases de la lune qui y sont représentées.

L’horloge du Chanoine Musique

Cette horloge à carillon du tout début du 14e siècle est la plus ancienne encore en fonctionnement à ce jour. En plus de l’heure, elle donne les phases de la Lune. À l’origine, elle ne comportait qu’une seule aiguille, la seconde ayant été ajoutée par la suite.

L’horloge Astronomique d’Auguste Vérité

Horloge astronomique
Le nouvel éclairage met mieux en valeur l’horloge d’Auguste-Lucien Vérité.

L’horloge Astronomique a été construite par Auguste-Lucien Vérité entre 1865 et 1868 sur commande de l’évêque de Beauvais Joseph-Armand Gignoux. Elle a été installée dans la cathédrale à partir de 1876. Pour vous la présenter, nous allons vous décrire les différentes parties de ce meuble de style romano-byzantin qui mesure 12 mètres de hauteur, de haut en bas.

La cité céleste

Le sommet du meuble représente la cité céleste, c’est là que se déroule l’essentiel de la scène du Jugement Dernier, avec ses automates. En haut, au-dessus de l’ange Saint Michel qui porte une balance pour peser les âmes, se trouve le Christ en majesté avec, à ses pieds, la Vierge et Saint Joseph qui intercèdent pour les Hommes.

La scène, qui se répète toutes les heures est accompagnée d’une présentation audio-visuelle.

La cité terrestre

La partie du dessous, représente la terre des Hommes, la cité terrestre. On y voit aux fenêtres une représentation de l’ensemble des peuples du monde, mais également des personnages importants, comme un cardinal qui pourrait être le cardinal Matthieu, Monseigneur Gignoux, le commanditaire de l’horloge, le révérend-père Piérart et Auguste-Lucien Vérité. Lors de la scène du Jugement dernier, tous les personnages sont remplacés par des flammes.

Le coq

Devant la cité terrestre et en dessous de l’ange St Michel, se tient le coq qui chante trois fois aux heures, pour rappeler reniement de Saint-Pierre pendant la Passion de Jésus. Il symbolise la vigilance.

Le cadran central

Le cadran central représente le Christ en gloire entouré des douze apôtres dans des médaillons, ils porte le « credo », l’acte de foi des chrétiens. Le Christ, avec son nimbe crucifère, est entouré d’un bandeau vert portant la parole de Jésus invitant à la vigilance : « Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin ». Le cadran central comporte les 24 heures d’une journée, minuit en haut et midi en bas.

horloge astronomique de beauvais

La baie centrale

L »horloge astronomique de la cathédrale de Beauvais comporte 52 cadrans, dont la majorité se trouve sur les trois baies sous le grand cadran. La baie centrale est composée de 12 cadrans, le plus central est le « comput ecclésiastique » qui donnes les éléments de calcul de la date de la fête de Pâques. Autour, de petits cadrans donnent des indications variées : les saisons, la déclinaison et la hauteur du soleil, la longueur du jour et de la nuit, etc.

baie centrale

La baie de gauche

Cette baie présente en haut un magnifique cadran bleu intense présentant le lever et le coucher du soleil. Les lignes d’horizon se déplacent chaque jour entre le solstice d’hiver, en haut et le solstice d’été, en bas. Lorsque le petit soleil porté par une aiguille est au-dessus des lignes d’horizon, c’est qu’il fait jour. S’il est en dessous, il fait nuit.

Au dessous, une grappe de 9 cadrans, indique l’heure de 9 villes à l’ouest de Beauvais : au centre Paris, puis Tahiti, Londres, Madrid, Lisbonne, Rio de Janeiro, Cayenne, New-York et Mexico.

Le cadran du bas, répondant à celui du haut par son bleu intense, présente les fêtes mobiles toutes déterminées par rapport à la date de Pâques.

La baie de droite

Parfaitement est symétrique à celle de gauche, le cadran du haut présente les phases de la lunes au méridien de Beauvais.

Au dessous, une grappe de 9 cadrans, indique l’heure de 9 villes à l’est de Beauvais : au centre Rome, puis Auckland, Vienne, Constantinople, Saint-Pétersbourg, Jérusalem, Calcutta, Pékin et Sydney.

Le cadran du bas, présente l’âge du monde (depuis la Création), le millésime de l’année, si elle est bissextile ou non et le millésime du siècle. Autour du cadran, un calendrier grégorien perpétuel.

Les baies latérales

L’horloge dispose également de deux baies latérales. Seule celle du côté gauche est visible du public. Le cadran du haut, indique la date de la dernière éclipse de soleil à Beauvais, en dessous, un cadran animé montre les marées au Mont Saint-Michel. Encore en dessous, un planisphère célestes montre la position des étoiles au dessus de Beauvais.

La baie de droite est également parfaitement symétrique. Le cadran du haut, indique la position des 6 planètes connues autour du soleil. Au milieu, un cadran montre les marées au château de Mont-Orgueil. En dessous, un cadran montre la position des étoiles au nadir de Beauvais, c’est à dire à l’antipode.

Pour en savoir plus ? Deux solutions s’offrent à vous ! Venez à Beauvais, une présentation audio-visuelle vous fera voyager de le temps et dans les rouages de cette merveille.

Ou bien, achetez dans notre boutique le superbe livre « L’Heure de Vérité » aux éditions Monelle Hayot.